Aller au contenu

Eduquer aux médias et à l'information

L’éducation aux médias et à l’information favorise la réappropriation des médias et renforce l’esprit critique.

EMI, contexte et opportunités

Depuis les attentats de Charlie Hebdo et Bataclan, l’éducation aux médias et à l’information (EMI) est présentée dans le champ médiatique comme l’un des principaux outils de lutte contre les fausses informations et de prévention de la “radicalisation”. Depuis 2015, le gouvernement, les collectivités territoriales, des fondations sont venues d’année en année, alimenter le budget alloué à l’EMI. La tendance n’a fait que se confirmer depuis, face à l’épidémie de Covid-19, l’éducation aux médias et l’information est à nouveau devenue un élément central du discours institutionnel. 

Dans ce contexte, les initiatives d’enseignants, d’établissements scolaires, de journalistes, de rédactions, de structures socioéducatives et d’associations se sont multipliées : classes médias, ateliers “autodéfenses” pour travailler son esprit critique, journaux scolaires, semaine de la presse à l’école,…Un grand nombre de dispositifs a été mis en place ou renforcé dans toutes les régions françaises. 

Ce parcours de formation est habilité à préparer l’obtention de la certification interbranche « Eduquer aux médias et à l’information » de la CPNEF de l’audiovisuel et de la CPNEF de la presse

Objectifs généraux

Être capable de :

  • Accompagner la liberté d’expression médiatique et l’esprit critique au regard de la fabrique de l’information
  • Concevoir et mener des ateliers d’Éducation aux Médias
  • Analyser sa pratique d’atelier pour en réaliser une évaluation

Compétences visées

C1. Décrypter le processus de fabrication de l’information et les pratiques informationnelles des usagers afin de maintenir un niveau de maîtrise suffisant pour traiter les enjeux de l’EMI.

C2. Réaliser une veille sur l’évolution des pratiques, des formats et des supports des médias et de l’information afin de les restituer avec clarté, discernement et esprit critique.

C3. Analyser le contexte d’une commande d’atelier (public cible et ses caractéristiques…) en échangeant avec  le ou les organisateur(s) afin d’élaborer une intervention adaptée et de répondre à un appel à projets, le cas échéant.

C4. Co-construire son intervention avec le ou les organisateur(s) en définissant des objectifs à déployer lors des ateliers d’EMI afin d’être cohérent avec le parcours pédagogique porté par l’organisateur.

C5. Mettre en œuvre les techniques d’animation avec pédagogie et en    collaborant avec l’auditoire afin d’assurer une bonne transmission des savoirs.

C6. Accompagner la découverte et le décryptage de l’information par une expérimentation pratique et collective des outils, des processus et des techniques journalistiques afin d’impliquer pleinement les apprenants dans l’atelier d’EMI.

C7. Réaliser une évaluation de l’intervention au regard de critères et d’objectifs préalablement définis en lien avec le ou les organisateur(s) afin de constituer un bilan et d’améliorer les prochains ateliers.

6j / 42h

2100 €
par stagiaire

La formation se déroule sur 5 jours consécutifs en présentiel  puis une journée en distanciel.

Calendrier des sessions ci dessous

Public concerné

Professionnels des secteurs de l’information, de la documentation, de l’audiovisuel et des médias (tv, radio, presse écrite, web…).

Nombre de participants

De 8 participants minimum à 12 participants maximum

Calendrier des sessions

Du 6/03/2023 au 10/03/2023

+ 29 mars en distanciel 

Coustètes
Chemin de cheyran
04150 Simiane-la-Rotonde

Organisation d’un transport collectif depuis Marseille le dimanche soir avec un retour le samedi matin.

du 26 au 30 juin 2023

+ 17 juillet en distanciel

Coustètes
Chemin de cheyran
04150 Simiane-la-Rotonde

Organisation d’un transport collectif depuis Marseille le dimanche soir avec un retour le samedi matin.

du 06 au 10 novembre 2023

+ 29 novembre en distanciel

Coustètes
Chemin de cheyran
04150 Simiane-la-Rotonde

Organisation d’un transport collectif depuis Marseille le dimanche soir avec un retour le samedi matin.

Formateurs
Les formations sont dispensées par un binôme de formateurs constitué en fonction de la complémentarité de leurs compétences techniques et pédagogiques. Nos formateurs sont des personnes qui ont un parcours d’intervenant en EMI et une expérience avérée en transmission sur ces questions, ils maîtrisent les techniques de l’animation participative et d’éducation populaire.

Lucas Roxo, 

Journaliste indépendant, il s’’intéresse fortement aux problématiques urbaines et migratoires. Passé par la pige (France Info, Socialter, Les Inrocks, Usbek & Rica), il se  concentre ces dernières années sur un travail documentaire : La marche d’après, Sinto a tua falta, Pile, permis de démolir et Médias, les quartiers vous regardent. Très impliqué dans l’éducation aux médias depuis 2013 -projet participatif Lille en Quartiers, résidences à Roubaix et Chanteloup – Il en tire son dernier film, intitulé Regarde-nous, tourné au coeur d’une classe médias.

Une des grandes compétences de Lucas réside dans sa connaissance et maîtrise d’outils issus de l’éducation populaire qu’il articule avec justesse pour accompagner un groupe au plus près des besoins de chacun.

Flora Beillouin, 

Après avoir fait ses armes au service société de L’Humanité sur les problématiques liées au genre, à la santé et aux quartiers populaires, elle a pigé depuis L’Argentine et le Mexique (Article 11,L’Impossible, Bouts du monde…). Elle s’est intéressée aux processus d’organisation collective nés de la crise économique, aux enjeux écologiques et migratoires. A son retour, elle a fondé l’atelier d’édition participatif La Marge à Angers. Aujourd’hui, elle mène plusieurs activités : journalisme, édition, illustration et réalisation.

Flora transmet des compétences et met en œuvre des process d’apprentissage collectifs de manière à la fois ludique et dynamique. 

Thimotée Vinchon
Après une formation en sciences politiques et en management, il débute sa carrière dans l’accompagnement de projets numériques, avant de devenir journaliste indépendant de presse écrite en 2016 s’intéressant particulièrement aux problématiques sociétales, à la jeunesse et aux initiatives innovantes.
Il mène en parallèle des projets d’EMI pour un large spectre de publics (âge, contexte) et forme depuis 2021 des intervenants en EMI avec le collectif de la Friche.
L’ouverture numérique de son approche lui confère une dextérité dans les outils d’information innovants dont il en analyse avec clarté et précision les usages.

Contenu de la formation

Jour 1

Matin

Appréhender et comprendre la fabrique de l’information

  • Présentation de l’organisation générale, des objectifs et du déroulé de la formation.
  • Temps ludique de rencontre du groupe.
  • Analyser son rapport à l’information, le partager et le confronter à celui d’autrui.
  • Entrer dans une dynamique de veille sur l’évolution des pratiques, des formats et des supports des médias et de l’information.

Après-midi

Comprendre le processus de fabrication de l’information et les pratiques

  • Découvrir et/ou analyser le fonctionnement d’une rédaction, notamment dans les médias indépendants et/ou de proximité.
  • Se représenter le paysage médiatique à travers un travail collectif de cartographie.
  • Bilan de la journée et  attentes pour le 2ème jour.
Jour 2

Matin

Renforcer son rapport critique à l’information

  • Appréhender les bases du métier de journaliste et de la production d’information.
  • Interroger les règles de hiérarchie de l’information.
  • Questionner la notion d’objectivité :
    • à travers un exercice d’écriture de légendes selon différentes lignes éditoriales.
    • sur le choix des contenus

Après-midi

Comprendre le processus de fabrication de l’information et les pratiques

  • Point juridique sur la liberté d’expression pour comprendre :
    • la définition et les limites de la liberté d’expression
    • ce qu’est la diffamation
    • la place de la satire et de la caricature dans la presse.
  • Regard sur les enjeux actuels de la pluralité médiatique et l’évolution de leurs usages.
  • Bilan de la journée et attentes du 3ème jour
Jour 3

Matin

Éducation populaire et posture pédagogique

  • Définir et mieux connaître l’éducation populaire pour créer les conditions de la participation.
  • Appréhender des techniques d’animation en clarifiant son approche pédagogique.
  • Produire des indicateurs d’évaluation de l’implication des publics et l’impact de transmission des savoirs. 

Après-midi

S’inscrire dans un cadre d’intervention 

(exercice pratique)

  • Analyser les spécificités des contextes d’intervention dans le champs de l’EMI (publics cibles, caractéristiques, contexte social, partenariats …)
  • Élaborer une intervention en cohérence avec un contexte défini, répondant à une commande ou un appel à projets, en définissant les espaces de co-construction avec l’organisateur.
  • Bilan de la journée et attentes.
Jour 4

Matin

Séquencer et animer des ateliers (suite de l’exercice pratique)

  • Construire en petit groupe une séquence d’atelier (sur la base des projets de la veille), définir ses objectifs, sa méthodologie pédagogique et planifier ses interventions dans une logique de transmission de connaissances et compétences.
  • Mise en situation d’animation de groupe et bilan des animations proposées. 

Après-midi

Produire et faire produire dans une logique d’expérimentation permanente

  • Temps de création collective  visant à produire un support médiatique numérique (vidéo, photo, son, texte, graphisme,…).
  • Cette production devra être le fruit d’une intention claire et partagée. Les objectifs de ce temps de travail devront être posés par le groupe en amont de la réalisation. Une attention particulière sera portée sur les dynamiques de groupe.
  • Bilan de la journée et attentes.
Jour 5

Matin

Finaliser, restituer et évaluer des expérimentations

  • Finalisation des créations collectives.
    • Les groupes restituent, avec présentation de leurs intentions et démarches, leurs créations collectives.
    • Ils réalisent une auto-évaluation de leur atelier qui sera mise en débat dans le groupe. 
    • Des pistes d’amélioration seront produites.

Après-midi

EMI et médias de proximité

  • Réaliser un état des lieux collectif des différentes formes que prend l’éducation aux médias et à l’information dans les pratiques de l’audiovisuel participatif et plus globalement dans les médias de proximités.
  • Bilan de la formation.
Jour 6

En distanciel : visioconférence de préparation à la certification

Matin

Analyse du référentiel de compétences et compléments théoriques

Reprise de l’ensemble des critères d’évaluation pour chaque compétence : approfondissement des attendus, mise en abîme avec le vécu des 5 jours de formation en immersion et compléments d’apports théoriques.

Analyse de la posture de l’éducateur.trice aux médias et à l’information.

Après-midi

Appui à la finalisation des dossiers professionnels

Mise en commun par les stagiaires des questionnements et remises en question rencontrés lors de la réalisation de leurs dossiers professionnels.

Accompagnement par le groupe de chaque stagiaire dans une logique d’entraide pour le soutenir dans son travail de réflexion individuel et d’analyse de sa situation.

Moyens et méthodes pédagogiques

Pédagogie active issue de l’éducation populaire
La formation aura lieu en présentiel pendant les 5 jours de tronc commun dans une logique d’immersion et la 6ème journée de préparation à la certification aura lieu plusieurs semaines plus tard en visio.

L’expérience des médias participatifs de la fédération et leurs pratiques en éducation populaire sont transmises pour amener les stagiaires à développer une fonction émancipatrice et œuvrer ainsi au débat démocratique et au développement de l’esprit critique. Alternant des temps théoriques, d’échange de pratiques et d’expérimentations, les formations favorisent l’apprentissage entre pairs et permettent la mutualisation d’outils et de techniques d’animation.

La formation s’inscrit dans une démarche d’acquisition et de développement de compétences de base pour mener des actions d’éducation aux médias et à l’information. Les méthodologies sont issues des pratiques de l’audiovisuel participatif et du journalisme. Tout au long de la formation, des outils d’animation de groupe seront vécus par les stagiaires et analysés dans une visée de transmission. Les stagiaires seront accompagnés dans leur réappropriation de ces outil pour construire des séquences pédagogiques au près des besoins des publics visés.
Pour se faire, la formation alternera des temps d’échanges de pratiques et d’expérimentation par la pratique. Des temps plus théoriques viendront compléter et approfondir les notions abordées en s’appuyant à la fois sur les connaissances des stagiaires et sur celles des formateurs.

Certification
L’évaluation des compétences s’appuie sur les épreuves suivantes :

Dossier professionnel : 
Le candidat choisit un cas réel ou simulé et traite des différentes étapes à conduire pour mener une intervention d’éducation aux médias.
Il effectue un travail individuel de veille, de réflexion, d’analyse et de conception pour la mise en œuvre d’une intervention d’éducation aux médias.
Le dossier présente les actions à mener en amont, lors de l’intervention et en aval. Le candidat présente et explique les choix effectués. Il analyse les éventuels échecs ou difficultés rencontrées.
Support : Le support du travail de réflexion et d’analyse est au format Word, et composé de 20 à 30 pages maximum. D’autres formats (vidéo…) peuvent être envisagés, à l’appréciation du candidat selon le sujet traité.
Le support est transmis au jury 2 semaines en amont de la soutenance.

Soutenance orale : 
Le candidat présente les principaux points de son dossier professionnel. Le jury questionne le candidat sur ses références, sur les difficultés rencontrées, sur les pistes ou solutions trouvées, sur les axes d’amélioration et enseignements tirés pour de futurs projets. Le temps de questions/réponses permet d’interroger le candidat sur les choix opérés et d’évaluer l’ensemble des compétences du référentiel, en posant des questions sur des sujets qui n’auraient pas été abordés par le candidat.
Durée : 30 minutes, dont 15 minutes de présentation par le candidat et 15 minutes de questions/réponses avec le jury.

Règles d’attribution de la certification :
La certification est obtenue dès lors que le candidat valide chacune des 7 compétences.

Chargement...