Lancement de Media Fellow, un projet de compagnonnage européen !

Posted on Posted in News Publiques

Media Fellow, des échanges de pratique pour et par les médias participatifs à l’échelle européenne

Porté par la fédération de l’audiovisuel participatif, le projet Media Fellow vise à promouvoir le développement, l’expérimentation et la mise en œuvre de pratiques pédagogiques novatrices pour les médias participatifs. Deux profils d’acteurs sont visés, en tenant compte de la diversité des profils au sein des structures partenaires et le contexte national de l’éducation des adultes : les éducateurs en audiovisuel participatif et les journalistes citoyens souhaitant améliorer leurs compétences, les premiers accompagnant les seconds. Dans une logique d’enrichissement mutuel, ils vont échanger avec leurs confrères européens pour améliorer, qualitativement et quantitativement, les outils à leur disposition afin de recueillir et de diffuser la parole des citoyens.

Pour développer de nouvelles compétences à travers leur application concrète, le projet Media Fellow met en place des temps de formation en immersion au sein des structures partenaires, en France, en Allemagne et en Espagne. Ce dispositif qui s’apparente au compagnonnage (un concept difficilement traduisible en espagnol et en allemand), inédit dans le champ des médias participatifs, s’appuie sur le volet « Échange de pratiques et formation des adultes » du programme européen de mobilité Erasmus Plus.

En complément de ces sessions de formation, des temps de coordination sur les méthodologies pédagogiques permettront de les théoriser et de les répertorier. Elles seront ensuite retransmises aux structures concernées et aux populations avec lesquelles elles interagissent.

 

La transmission du savoir, une philosophie mise en pratique

Les médias participatifs appartiennent, selon la dénomination de l’Union Européenne, au groupe des médias communautaires. Ils englobent également les médias alternatifs, indépendants, libres, une typologie définie par les médias eux-mêmes selon la posture qu’ils revendiquent. Ces médias, structurés notamment sous forme d’associations ou de sociétés coopératives, sont des espaces d’expression citoyenne, ayant pour vocation de générer à l’échelle d’un territoire de l’interculturalité, du débat démocratique, grâce à la liberté d’expression, ainsi que de l’éducation aux médias et à l’information. Un de leurs objectifs est de permettre au plus grand nombre de pouvoir décrypter la production médiatique dans une société de l’information et de la communication, afin de pouvoir exercer leur citoyenneté de manière active, éclairée et responsable.

Dans les médias participatifs, la création vidéo n’est pas vécue comme une fin en soi, mais bien comme un outil au service de l’expression, de la valorisation de la diversité, de la cohésion sociale et de la citoyenneté. Ces médias s’engagent à libérer la parole des citoyens, en particulier les communautés et les individus non représentés dans les médias de masse. Leur rôle est essentiel, car ils offrent et encouragent la participation selon les envies de chacun, ils inculquent et nourrissent un sentiment d’engagement actif, transcendant les frontières des communautés. Ils donnent également une visibilité à des initiatives locales, valorisant l’innovation sociale et l’économie sociale et solidaire.

 

Une diversité de méthodologies pédagogiques

Les médias participatifs élaborent leur développement et leurs pratiques participatives en lien avec le contexte économique, sociétal et territorial. Les méthodologies pédagogiques en résultant sont riches et diversifiées, la notion de participation étant conçue et déclinée de manière très différente, tant dans ses objectifs que dans son application. Ces différences sont une force, elles permettent d’élargir le champ des possibles et des pratiques pouvant être mobilisées. En effet, les méthodologies peuvent être transférées et adaptées d’une structure à une autre, afin de permettre la montée en compétence et en capacité d’action des structures.

C’est l’objectif du projet Media Fellow, alors que plus que jamais, l’apprentissage entre pairs est aujourd’hui une nécessité suite au fort désengagement des collectivités territoriales, lourd de conséquences. La communication entre médias participatif sur leurs pratiques pouvant être complexe de par leur caractère contributif, innovant et expérimental, le projet Media Fellow leur permettra de prendre du recul sur leurs méthodologies et de les mettre à mot à travers le dialogue.

Les outils mis en place au service de la participation citoyenne peuvent être classés en deux axes principaux, l’implication des habitants dans une citoyenneté active avec l’outil vidéo, et l’accompagnement des personnes n’ayant pas accès aux médias traditionnels à se saisir d’un espace médiatique. Les deux partenaires européens, Teleduca en Espagne et l’Offener Kanal de Magdeburg en Allemagne, incarnent particulièrement ces deux axes.

 

Renforcer le réseau européen

           La fédération de l’audiovisuel participatif tisse un réseau de partenaires depuis les rencontres européennes qu’elle a organisées en 2001. Il inclut également l’Italie, la Serbie, l’Irlande, la Slovaquie et la Croatie. Plusieurs projets européens ont déjà été réalisés en collaboration, y compris entre Teleduca et l’Offener Kanal de Magdeburg.

Le projet Media Fellow réunit quatre partenaires :

– La fédération de l’audiovisuel participatif, qui regroupe 40 médias participatifs dans toute la France. C’est à la fois une structure autogérée et un réseau d’acteurs mettant en œuvre des projets audiovisuels collectifs. Ces médias participatifs s’orientent vers la valorisation des dynamiques locales qui contribuent à mettre en mouvement la société et/ou l’expression citoyenne émanant d’un territoire afin de faciliter l’accès à la citoyenneté, l’expression de revendications, l’affirmation des identités, les échanges entre habitants et/ou décideurs et/ou l’éducation aux médias et aux outils du numérique et/ou le soutien à l’autoproduction audiovisuelle.

– L’Offener Kanal de Magdeburg en Allemagne met en œuvre un dispositif étatique qui finance des canaux télévisuels ouverts (100 à 150 dans toute l’Allemagne), des locaux, du matériel et des salariés. Le principe du canal ouvert est la mise à disposition pour les habitants de matériel, de salle d’enregistrement, de personnel qualifié afin de les accompagner dans leurs réalisations et leur permettre de prendre la parole. L’association a pour objet et mission d’encourager le plus largement possible la participation d’individus et de groupes sociaux dans le médium TV. Sa directrice, Bettina Wiengarn a été a été présidente de l’une des deux fédérations d’Offener Kanal, actuellement en cours de fusion.

– Teleduca travaille sur la citoyenneté active avec l’outil vidéo à Barcelone en Espagne. L’association est constituée autour d’un groupe de professionnels indépendants spécialisés en « éducommunication ». Ce concept, né en Amérique latine (entre autres avec le « théâtre de l’opprimé » d’Augusto Boal) et traduit de l’espagnol, lie les besoins d’apprendre ensemble des uns et des autres, dans une logique d’émancipation, à une augmentation du pouvoir d’agir. La mise en commun des connaissances, des centres d’intérêt et des besoins des participants, à travers le dialogue et l’action, permettent d’assurer le développement personnel comme celui de la communauté en travaillant sur la citoyenneté et l’expression. L’association réalise un travail de proximité avec les habitants, la vidéo étant un outil dans la conception et l’accompagnement des projets sur le terrain, toujours guidés par une recherche-action et une perspective interdisciplinaire. Teleduca fait partie d’un réseau international de l’« éducommunication », une référence en terme d’innovation et de dispositifs participatifs.

– Le département de la citoyenneté et de la communication de l’Université de Santiago de Compostela en Espagne, qui travaille avec Teleduca et des universités d’Amérique latine sur l’« éducommunication ». Des chercheurs faciliteront la conceptualisation des méthodologies pédagogiques des partenaires et réaliseront des analyses de pratiques.

 

Une projection sur le long terme

Le projet Media Fellow articulera des temps d’expérimentations et d’analyses de pratiques pour identifier et rendre lisible des méthodes pédagogiques de l’audiovisuel participatif. Débuté en septembre, il se déroulera sur trois ans, avec trois sessions de formations couplées à des temps de coordination pour effectuer un retour de pratique. Un film sera produit par session et diffusé par les structures partenaires.

Cinq autres réunions prennent place dans le déroulé du projet pour évaluer son déroulé, et être en capacité de pérenniser la dynamique. À terme, le modèle pourrait s’implanter à l’échelle nationale, parallèlement à une deuxième édition, avec comme objectif d’augmenter le nombre de partenaires.

Les temps de coordination permettront d’établir une cartographie des compétences et des méthodologies de chaque structure, afin de faciliter les échanges entre les structures et le processus de compagnonnage. Un outil qui améliorera la visibilité et la reconnaissance de l’audiovisuel participatif, ainsi que l’accès de la population comme des structures souhaitant rentrer dans une logique de fédération.

Le projet Media Fellow permettra donc de mettre en commun des approches et outils complémentaires dans le champ de l’audiovisuel participatif, de former des acteurs de terrains à des outils et des méthodes par un apprentissage en immersion, et de renforcer les liens entre partenaires et entre leurs adhérents. Avec l’espoir de susciter l’envie de faire du compagnonnage national et européen pour apprendre de nos voisins.

 

Article co-écrit par Thomas Besset et Anne Breuzin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *